Benjamin Péret et les Amériques

Maison de l'Amérique Latine

217, Boulevard Saint Germain
75007 Paris
01 49 54 75 00

Du vendredi 18 septembre 2009 au vendredi 6 novembre 2009 de 11h00 à 19h00

 

S’il vous prenait l’envie de faire un écart, juste un petit pour ne pas dire absolu, faites donc une halte à la Maison d’Amérique latine qui ouvre ses portes à Benjamin Péret. Une exposition simple pour commémorer le cinquantenaire de la disparition du poète surréaliste, mais suffisamment explicite pour montrer à la fois l’itinéraire de cet homme remarquable et la portée de ses engagements politiques. Péret et les Amériques qui donnèrent lieu à un livre magnifique : « Anthologie des mythes, légendes et contes populaires d’Amérique. » Fruit de longues années de recherches, cet ouvrage fut publié un an après la disparition de son auteur. Moins abondante que « La subversion des images » qui s’étale actuellement à Beaubourg jusqu’à la saturation de l’œil, cette exposition en revanche nous montre la force de la subversion dont Benjamin Péret fut l’incarnation vivante.
Avant de pénétrer dans la salle d’exposition est accroché à gauche sur le mur, un tableau surprenant (sans titre et que je voyais pour la première fois) de Matta ; à voir aussi de nombreux documents, des lettres, des coupures de presse (pour la plupart provenant de la collection de Paul Destribat), un livre consacré à Remedios Varo (tristesse de ne pouvoir le consulter), peintre et compagne de Péret… je stoppe ici la description afin de ne pas retirer le plaisir de la rencontre et de la découverte.

Fabrice Pascaud

Pour commander la catalogue de l'exposition se rendre ici

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (5)

1. Arcane 17 13/10/2009

@ Alex : comme je partage votre indignation ! Eh oui, nous sommes encore loin d'instaurer de cette "étoile noire".

2. Alex Januário 13/10/2009

C'est une grande honte de ne pas avoir cet important ouvrage traduit au Brésil! Peret est la subversion de l'étoile noire de l'anarchie et le surréalisme. Seule une société de intelligentsia médiocre que celle qui existe au Brésil, c'est qu'elle donne une grande valeur pour la grand Péret!

Péret Viva!

3. Pascale B. 13/10/2009

Si tu savais comme j'y songe....il faut juste que je finisse de peaufiner ma pirogue et de coudre quelques voiles de rechange. Il ne s'agirait pas de finir à la rame un si long chemin

4. Arcane 17 13/10/2009

@ Pascale : oui, je te conseille vivement de te rendre à cette exposition, c'est si rare une exposition sur Benjamin Péret.

5. Pascale B. 13/10/2009

mille merci pour cette invitation à l'écart absolu.
Bisous

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.