Le parloir des poètes : Pierre Reverdy (1889 - 1960)

On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux pierre reverdy 103203

Emission diffusée la première fois sur France culture le 19/05/1953

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. N. 21/05/2015

"Je n’attendais plus rien quand tout est revenu, la fraîcheur des réponses, les anges du cortège, les ombres du passé, les ponts de l’avenir, surtout la joie de voir se tendre la distance. J’aurais toujours voulu aller plus loin, plus haut et plus profond et me défaire du filet qui
m’emprisonnait dans ses mailles. Mais quoi, au bout de tous mes mouvements, le temps me ramenait toujours devant la même porte. Sous les feuilles de la forêt, sous les gouttières de la ville, dans les mirages du désert ou dans la campagne immobile, toujours cette porte fermée – ce portrait d’homme au masque moulé sur la mort, l’impasse de toute entreprise. C’est alors que s’est élevé le chant magique dans les méandres des allées."

2. Gilles est destiné à conjuguer le verbe aimer à tous les temps. (site web) 21/05/2015

j'aime ce poète car il annonce les surréalistes , il a de très belles images
comme le disait "André Breton "le stupéfiant image", et puis il a beaucoup
collaborer avec les peintres cubistes, excellent document , merci à vous !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau