Gisèle Prassinos


Gisèle Prassinos, âgée de 14 ans, lisant son poème « La sauterelle arthritique » devant les surréalistes en 1934.
Photo de Man Ray.

Interview en 1977 de Gisèle Prassinos :

De Gisèle Prassinos, on n’a longtemps voulu retenir que cet instantané un peu désuet où une bien jolie femme-enfant lisait ses poèmes trouvés ‘’sans chercher’’ devant un groupe surréaliste convaincu. La petite Gisèle, poète de quatorze ans, saluée par Eluard dans la préface de La sauterelle arthritique : Alice remythifiée, en somme, une ‘’Alice II’’, surveillée non plus par une gouvernante récalcitrante mais par des poètes trop soucieux de construire des mythes nouveaux pour lui accorder toute liberté de déplacement.

Aujourd’hui, Gisèle tient à prouver qu’il y a une vie, une vie réelle, imaginaire, après la sacralisation précoce. Démentant les propos de Breton, pour qui la jeune enfant ne devait plus jamais écrire après avoir produit pour le groupe ses textes ‘’automatiques’’, Prassinos devient romancière, gagne le prix Louise Labé pour son recueil de poésie La vie la voix, compose des nouvelles toute animée par l’esprit d’enfance.

Ludiques, les romans enchâssés comme Le visage effleuré de peine (réédité en 2000 aux Editions du cardinal), fuyant sur la pente glissante du questionnement de l’illusion fictionnelle ; ludiques, les feutrines colorées à jamais suspendues dans le monde de l’innocente gravité enfantine. Le maître-mot de Prassinos reste l’humour, qui abat dans un bouillonnement les cloisons rigides que les adultes se plaisent à fabriquer : le confinement familial, la froideur cadavérique et confortable des machines que les hommes mettent entre le monde et eux, la prégnance artificielle et mensongère des images cultuelles derrière laquelle se cèlent les émotions contradictoires de la vie. Nous l’avons entendue acharnée à détruire, avec la lucidité légère qui convient à l’esprit d’enfance, son propre mythe : La suite, ici

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/05/2014