Surréalisme et athéisme

Auteur : Guy Ducornet
Éditions : GINKGO éditeur
Année : 2007
Prix : 13 €

La lutte antireligieuse des surréalistes s'est affirmée par tous les modes d'expression : textes, dessins, peintures, déclarations, films (comme l'Âge d'Or, de Bunuel)… Elle s'est toujours faite en défendant une approche sensible du « sacré » - accaparé par les principales religions monothéistes -, ce que Breton appelait « le merveilleux », c'est-à-dire la liberté absolue de l'imaginaire, de l'amour, du désir et de la poésie,
À la niche les glapisseurs de dieu !, le manifeste d'André Breton qui donne son nom à l'ouvrage, date de 1948. Il fut signé à l'époque par cinquante de ses compagnons. Contresigné en 2006 par 175 surréalistes de tous pays, il est publié ici pour la première fois dans plusieurs langues.
A l'heure où l'on vient de célébrer le centenaire de la laïcité française et de la séparation des Églises et de l'État, à l'heure où l'on menace de rétablir le délit de blasphème et de sacrilège dans la République française, à l'heure où les libertés d'expression et de satire sont menacées, ce livre présente, sous forme de florilège, les textes fondateurs qui ont contribué aux combats menés par le Surréalisme, le plus influent des mouvements « d'avant-garde » du xx· siècle, au service de la poésie, de l'amour et de la liberté.




Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Guy Ducornet, Septembre 2010 16/09/2010

Salut Jean Benoît ! Je sais que là où tu es, tu attends que le crucifié lâche l'autre bras et que la bonbonne de gaz expète à la tronche de tous les êtres agenouillés pour lesquels le tract surréaliste de 1948 -- "A la Niche les Glapisseurs de dieu!"-- (contresigné des deux mains par toi en 2006) affirmait haut et fort "l'irréductible aversion".

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau