Frédérick Tristan parle d'André Breton

Le site de Frédérick Tristan, ici

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. Arcane 17 03/12/2009

@ Pascale : rassure-toi, il y a le bon génie Melchior (c'est ainsi que je l'ai baptisé) qui nous sert de médium… Bisous

2. Pascale B. 03/12/2009

bien, bien, c'était donc vrai ce que tu me disais? je vais rester orpheline? ton souffle ne passera plus par ici?
Je n'ose calculer le nombre de fois où j'ai parcouru Arcane 17, tous les jours peut-être hormis ces jours de rendez-vous avec la mer ou les tribus. Et même rentrée fatiguée des week-end, la peau encore salée, l'esprit encore résonnant des totems, je venais voir si ne se cachait pas quelles Merveilles.
J'aurai encore un long moment cette tendance à venir te souhaiter le bonjour, insatiable aventureuse que je suis.
Je t'embrasse tendrement

3. Arcane 17 02/12/2009

@ Océania : votre site fut aussi un creuset de beauté et de poésie. Souffler sur les braises… Oui bien sûr. Espérons que d'autres reprendront ce souffle pour transmettre la flamme d'eau jusqu'à la mer de feu.

4. Océania (site web) 02/12/2009

Merci pour ce feu patiemment entretenu,
outil de références multiples,
témoin d'ouverture sur la poésie, l'étrange, l'ailleurs,
une autre façon de voir qui nous apprend à regarder
en fermant parfois les yeux pour mieux entendre...

Merci Fabrice pour la qualité, la passion, la générosité du partage.
En soufflant sur les braises, un autre feu peut-être, plus tard, portant haut la beauté, l'émotion.

5. Arcane 17 02/12/2009

@ Dominique : merci pour tes paroles. Comme tu le sais, le surréalisme reste toujours la force vive et brillante de celles et ceux pour qui la vie, l'amour, la poésie et la révolte ne forment qu'un. Plus que jamais, la force de nos désirs conjugués demande à être présente, prête à bondir pour tracer d'autres voies que celles formatées et programmées par ce système sur lequel nous nous plaisons à cracher.

6. Dominique Hasselmann (site web) 02/12/2009

Malgré la regrettable nouvelle de l'arrêt programmé de ce site, merci encore pour tout ce qu'il a transporté et fait découvrir et aussi pour ces derniers feux.

Mais je suis sûr que tu sauras toujours, à la manière qui te siéra le mieux, garder fidèle la mémoire du surréalisme et la faire partager à ta manière, limpide et rigoureuse à la fois.

A bientôt.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/06/2014