Michel Lequenne : Le catalogue (Pour Mémoires)

Il me revient en mémoire mes longues conversations avec Michel Lequenne lorsque nous étions membres du groupe surréaliste de Paris ; nos échanges sur Lovecraft, le hasard objectif, la politique, la vie l'amour et la poésie en somme. C'est donc avec un grand plaisir que j'annonce la publication de son livre intitulé :
« Le catalogue (pour Mémoires) » aux éditions Syllepse.

Fabrice Pascaud

Texte de présentation de l'éditeur :

Michel Lequenne, trotskiste historique, est dans l’impossibilité de séparer sa vie des livres qu’il a lus. Il nous livre avec ces Mémoires le parcours initiatique dans le monde du savoir d’un homme engagé corps et âme dans la transformation du monde. Sa bibliothèque, c’est sa vie. Pour lui, posséder ces livres, c’était posséder le savoir, en même temps que, pour l’enfant pauvre qu’il était, c’était tout simplement la forme suprême du « posséder ». Ce n’est donc sans doute pas un hasard, écrit-il, qu’au soir de sa vie, il ne possède rien d’autre que ses livres qui sont tous des moments de son histoire.
Autodidacte, l’auteur a succombé à la manie des catalogues à la manière d’un Queneau et de son jeu de la Bibliothèque idéale. Adolescent, il se voyait bibliothécaire ou écrivain, mais la vie (la guerre, l’engagement trotskiste) a déferlé dans ses plans, les a bousculés et y a introduit un désordre fertile. Le résultat, ce sont des Mémoires en forme de bibliothèque dont les rayonnages mêlent pêle-mêle les enthousiasmes et les détestations livresques aux sédiments de l’activité politique du militant et aux rencontres.
« Je me suis souvent dit qu’une bibliothèque devrait pouvoir se psychanalyser. Cet ouvrage sera, à cette improbable fin, la contribution, à travers mon libre récit, des souvenirs de ma vie dans le rapport de celle-ci à mes livres. »
Ce livre se compose comme les innombrables pièces en désordre d’un puzzle, dans lequel le lecteur évoluera comme dans un jeu de piste, de Robert Desnos à Léon Trotsky, d’Edmond Rostand à Maurice Nadeau, de Léonard de Vinci à Jacques Prévert, de Jean-Paul Sartre à Thomas de Quincey…
Collection : « Des paroles en acte »

L’auteur :
Né en 1921 au Havre. Autodidacte, réfractaire au STO, trotskiste. Chef du service de lecture de l’Encyclopaedia Universalis, spécialiste de Christophe Colomb dont il a traduit les œuvres (La Découverte). Il a traduit, préfacé et annoté la pièce de Lope de Vega, Le Nouveau Monde découvert par Christophe Colomb (La Différence), puis, encore de Colomb, le Livre des prophéties (Jérôme Millon). Il a publié Christophe Colomb, amiral de la mer Océane (Gallimard). Il est co-auteur de trois courts métrages dont Le Peintre Jean Pons. De 1978 à 1998, il a été membre du groupe surréaliste. Il a publié aux éditions Syllepse Le Trotskisme, une histoire sans fard (Syllepse, 2005), et un roman d’anticipation, La Révolution de Bilitis (Syllepse, 2008).


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Dominique Hasselmann (site web) 07/11/2009

Très intéressant, j'avoue que je ne connaissais pas, même de nom, Michel Lequenne.

Son livre est sans doute une approche originale d'une vie où les livres vivent, eux aussi.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau