Fractures d'une vie

Auteur : Charlie Bauer
Première édition : Seuil 1990
Réédition : Agone. Mémoires Sociales. 2004

Né à l'Estaque dans le nord de Marseille, la zone rouge, Charlie Bauer raconte dans ce livre son enfance, son éveil et son enracinement politique. Ses débuts dans le vol comme "réappropriation-redistribution" selon la théorie anarchiste. Sa première incarcération à  l'âge de 19 ans qui par la suite se comptabilisera en année, c'est-à-dire 25 ans d'enfermement dans les conditions les plus durs que la justice peut imposer à ceux qui refusent un beau jour de se mettre au garde à vous.
Ce récit est celui d'un homme debout, libre, révolté qui a décidé de ne pas suivre la volonté du nombre mais d'être "un-lui" autonome tout en s'inscrivant dans le collectif afin de lui transmettre ce qu'il est. Ce livre comme un crochet au foie balancée à la justice et à la bonne moralité judéo-chrétienne.
La force de Charlie Bauer repose sur sa vision politique qui lui a donné l'énergie de se battre dans des conditions où la résignation et la soumission sont impératives ! De tentatives d'évasions en organisations de mutineries, l'auteur nous parle avec clarté, sans forfanterie, sans fierté machiste, de ce qu'est le régime punitif qui non seulement ne rééduque pas mais détruit l'homme dans son intégralité en lui retirant toute identité.

Fabrice PASCAUD



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Delcuse (site web) 30/07/2014

De toute façon, même si la taule avait un effet positif sur les individus, la simple idée de l'enfermement est déjà en soi une abération, une folie absolue. A la pensé qu'une société qui se prétend à la point de la civilisation puisse enfermer ceux qu'elle juge pour leur comportement disqualifie la notion même de civilisation. L'idée qu'une civilisation ait inclu la punition comme remède à ce qu'elle produit elle-même est tout simplement effrayant. Une civilisation qui se base sur l'effroie qu'elle engendre est fondamentalement inique. Pour cela elle ne mérite que de disparaître.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau