Le palais de Santa

L'ÉVOCATION
L'ÉVOCATION
Collage de Martine Lequenne

 

Si je vous dis qu'il existe un palais dans lequel le rêve et la poésie ont déposé leur sac de couchage. Un palais où la réalité engendre d'elle-même la surréalité à partir de laquelle ou dans laquelle nous sommes invités à laisser nos empreintes de nuit. Un palais où vit un astronome qui explore la chambre noire des curiosités. Ça ne vous évoque rien, bien sûr... N'allez pas vous imaginer que ce palais est une illusion. Non ! il existe puisque je vous en parle. C'est un palais habité et animé par l'amour fou d'un ami dont je garde un merveilleux souvenir. Un ami qui a fait du rêve, de la poésie et de l'amour ses pépites d'or tel un alchimiste de la liberté.
Le Palais de Santa, c'est ainsi que se nomme cet espace et il est temps, à présent, de pousser sa porte. Suivez ce sentier...

Fabrice Pascaud

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

1. Romathier 09/03/2015

Vraiment, je trouve -et je ne suis pas la seule !- que les collages de Martine Lequenne, alias Santa, sont dépourvus de tout talent. Quelle outrecuidance de se prendre pour une artiste quand on mène un soi-disant" travail "dépourvu de toute recherche et de la moindre réflexion !
A lire les témoignages enthousiastes, on se rend compte que bien peu de personnes ont conscience de ce que peut être l'art. C'est désolant !

2. Pascale B. 25/02/2010

ahhh le Palais de Santa....chacune de ses chambres dont on pousse la porte est une ouverture sur le Monde, diversifié et beau. Chaque pièce une Merveille.
Je m'imagine Martine Lequenne aussi belle que ses princesses non endormies.

3. Colette Zen 24/02/2010

Je suis tout à fait séduite par cette peinture !
Voilà un atelier d'artiste où l'on aimerait bien se perdre...

4. Dominique Hasselmann (site web) 23/02/2010

Belle peinture surréaliste et collages itou.

Merci de nous les présenter !

Justement, j'avais vu un article sur Michel Lequenne dans Libération (par Pierre Marcelle) il n'y a pas huit jours, à l'occasion de la parution de ses "mémoires".

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau