Pour un art révolutionnaire indépendant

 
 
Texte lu par André Dussollier
 
Pour obtenir le texte, cliquer ici : Pour un art révolutionnaire indépendant


 
C’est lors de son séjour au Mexique en 1938 qu’André Breton rencontra Léon Trotsky sur la demande de ce dernier. Le président d’alors, Lazaro Cardenas, avait accordé l’asile politique à Léon et Sedova Trotsky. Diégo Rivera reçut André Breton et Jacqueline Lamba, sa compagne, à la Maison Bleue de Frida Kahlo à Coyocan là où résidait le couple Trotsky.

De nombreuses rencontres eurent lieu entre les deux hommes ; Breton vouait une très grande admiration à Trotsky. Ce dernier, quant à lui, considérait avec réserve, voire une certaine méfiance le surréalisme auquel il opposait le réalisme tel que l’entendait Zola. Malgré des incompréhensions, des divergences, des périodes de tensions, ils trouvèrent un terrain d’entente afin que l’art et la poésie participent à la lutte émancipatrice tout en conservant leur liberté dans leur démarche propre. Trotsky proposa à Breton de rédiger un texte en ce sens. Cela donna naissance au manifeste « Pour un art révolutionnaire indépendant » relu, et, à certains endroits, corrigé par Trotsky. Mais l’intégralité du manifeste est de la main de Breton. Pour des raisons tactiques et de sécurités, le manifeste a été signé André Breton et Diégo Rivera. Dans la foulée fut fondée la F.I.A.R.I (Fédération Internationale pour un Art Révolutionnaire Indépendant).

Ce texte fondateur pour la pensée à la fois révolutionnaire et artistique est, bien entendu, à replacer dans son contexte historique et son époque. Même si certains passages peuvent apparaître sous l’éclairage d’aujourd’hui « de peu de circonstance », il reste néanmoins pertinent face au paysage intellectuel et artistique de notre temps. Là où l’artiste n’est plus qu’un produit de consommation dont la valeur s’évalue au chiffre de vente ; là où l’artiste ne s’engage que sous la garantie de la préservation de son image, ce manifeste garde toute sa force devant la classe artistique sans oublier celle de la politique qui jongle allégrement avec la perfidie du système qu’elle entretient lamentablement.

Fabrice PASCAUD

P.S. la fin du document présente malheureusement deux coupures dues à l’enregistrement.

 



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (10)

1. Dan 22/06/2011

je pense deviner à qui tu fais allusion. De grâce, surtout, qu'il ne vienne pas mettre ses pieds d'arriviste sur ces terres d'utopie.
fileserve download

2. Jean-Pierre PLISSON (AABP) 28/01/2011

Fabrice,

J'aimerai avoir les références de ce merveilleux enregistrement de Dussollier.
Pourquoi, Quand et où a-t-il été produit ? Aurais tu, par ailleurs les coordonnées de Dussollier ?
Merci de ta réponse.

Jean-Pierre Plisson

3. rapidshare movie 04/08/2010

Its really amazing post and impressed me alot.
http://www.ldevils.com

4. rapidshare movie (site web) 04/08/2010

This is absolutely fantastic site with very very attractive home page.

5. Arcane 17 11/06/2010

@ Dominique : je pense deviner à qui tu fais allusion. De grâce, surtout, qu'il ne vienne pas mettre ses pieds d'arriviste sur ces terres d'utopie.

6. Dominique Hasselmann (site web) 11/06/2010

Piqûre de rappel toujours nécessaire !

Un pauvre hère anti-freudien devrait peut-être se plonger dans ce genre de textes et comprendre de qui il fait le jeu par ses pantalonnades au service de l'idéologie dominante.

7. Reine Roro (site web) 26/05/2010

Un grand merci pour cette mise en ligne

8. Alexander (site web) 02/05/2010

Interesting. Yes, and how history can be interesting. It is a pity that rarely get to stumble upon such interesting sites as yours. Maybe you'll find me something interesting? http://www.qwertyload.com

9. auto insurance quotes (site web) 29/04/2010

I like the photo.It looks like an portrait.

10. deboraj 23/09/2009

I like the way you write your posts and express your thoughts! Not often one can find really worhty info all over the internet. I have already my own algorithms: whenever I need to download something, I use rapidshare SE http://rapid4me.com and whenever want to read – use Google, but it takes so much time to find really good resources! I am now your loyal reader!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 14/06/2014