Quand le peuple prend la parole

 

QUAND LE PEUPLE PREND LA PAROLE
Quand le peuple prend la parole est une série de l'émission les chemins de la connaissance de 1976, une réflexion au long cours sur l'art populaire et sur l'expression artistique provenant du peuple, des ouvriers, des travailleurs, des petites gens, de ceux qui ne vécurent jamais de leur art, mais qui l'utilisèrent comme une soupape, pour partager leurs plaisirs et leurs souffrances, un moyen de mettre au public leur quotidien et leurs revendications.

Une magnifique série

> les formes traditionnelles d'expression
12 juillet 1976 - 29 minutes
avec Madeleine Rebérioux, Jean Maitron.

> les grands thèmes littéraires
Quelles sont les constantes que l'on peut retrouver à travers les grands courant de la littérature prolétarienne ?
14 juillet 1976 - 29 minutes
avec Madeleine Rebérioux, Marc Bernard, François Maspéro

> Revendication sociale par l'écriture (1e partie)
15 juillet 1976 - 29 minutes
avec Jean Maitron et Henri Fouaille

> Revendication sociale par l'écriture (2e partie)
16 juillet 1976 - 29 minutes
avec Jean Maitron et Tristan Rémy

> L'écriture est-elle réellement un moyen d'expression réservé ?
Dans ce cas, à quelle classe ou à quel type de société, et comment le peuple peut-il y accéder ?
19 juillet 1976 - 29 minutes
avec Madelaine Rebérioux, Tristan Rémy, Henri Poulaille et Michel Ragon

> L'expression littéraire à travers les métiers
21 juillet 1976 - 29 minutes
avec Jacques Rancière et Michel Ragon

> Les écrivains du peuple (1e partie)
22 juillet 1976 - 29 minutes
avec Jean Maitron

> Les écrivains du peuple (2e partie)
23 juillet 2009 - 29 minutes
avec Jean Maitron et Jacques Rancière


Une sélection d'archives ina composée par Laurence Courtois, grâce à l'immense complicité d'Hervé Evanno.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

1. arcane-17 (site web) 28/05/2016

Bonjour. Je souhaite que votre projet aboutisse. Tenez-moi informé.

2. jl clement 28/05/2016

Intéressant est à noter que l'art populaire a pris dans ces 50 dernières années de nouveaux référents dont le surréalisme .Le douanier Rousseau avait pour référent plutôt le symbolisme .
Ainsi l'art populaire se nourrit avec retard des avant-gardes.
J'ai nommé " déchant " l'art populaire qui improvise avec les moyens disponibles "sous la main" et peut produire ainsi des chefs-d'oeuvre le cas échéant dissonnants mais qui "se tiennent' miraculeusement et finalement sonnent juste.
Le chef-d'oeuvre est celui qui exprime avec le plus d'exactitude la vision impérieuse.
Je possède toute une collection de déchants ,des merveilles contemporaines et voudrait l'année prochaine organiser un festival du déchant avec jazz et free-jazz bien sûr car le déchant est synonyme de liberté totale.

3. Lambert Dominique 28/05/2016

merci pour ces rappels qui prennent encore plus sens ces jours-ci

4. Dominique Hasselmann (site web) 30/11/2009

... et doit reprendre la parole !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/06/2014